Ville de Conflans-en-Jarnisy

www.conflans-en-jarnisy.com 
 

LE PURIN D'ORTIE EST A NOUVEAU AUTORISE

Et c'est une bonne nouvelle, car le purin d'ortie est une préparation fort utile au potager ou au jardin d'ornement, tant par ses qualités d'engrais naturel efficace (riche en azote), que d'antiparasite (pucerons, acariens...). Sa fabrication est facile, et les résultats sont à la hauteur...

 Comment faire son purin d'ortie ?

Pour la fabrication du purin d'ortie il faut faire macérer dans 10 litres d'eau (eau de pluie de préférence) 1,5 kg de feuilles d'orties hachées (choisir des pousses jeunes et non montées à graines), dans un bac en plastique ou en bois (mais surtout pas en métal).

Mélangez tous les 2 jours. Tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez, c'est que la fermentation n'est pas achevée.

Au bout d'une quinzaine de jours environ, filtrez la macération. Attention, le produit obtenu est très concentré.

Selon l'utilisation souhaitée :

 - diluez avec de l'eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d'eau (en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou). Avec ce dosage, vous pouvez également utiliser la préparation en activateur de croissance grâce à la richesse en sels minéraux.

- diluez 1 litre de purin pour 10 litres d'eau (en insecticide -principalement les pucerons- pulvérisation fine sur les feuilles).

- sans dilution, le purin d'ortie fourni un bon activateur de compost.

L'odeur, pas vraiment agréable, durant la macération est tout à fait normale. Vous pouvez conserver votre purin dans un récipient hermétique, à l'abri de la lumière et à 18-20°, durant quelques semaines.

 

UN DESHERBANT ECOLOGIQUE POUR LES MAUVAISES HERBES DE VOS ALLEES : L'EAU SALEE

L'eau salée est ce qu'il y a de plus efficace pour toutes les mauvaises herbes qui poussent entre les pierres des allées de votre jardin : en effet, elle brûle la racine de la plante.  Coupez la mauvaise herbe à ras et vaporisez de l'eau salée sur la tige qui reste. Mais attention ! éviter de désherber où il y a des massifs, car c'est une solution radicale : plus rien ne repousse !

 

PRATIQUEZ LA ROTATION DES LEGUMES

En organisant la ronde des légumes sur quatre ans et entre les différentes parcelles, vous n’épuiserez pas la terre et vous réduirez considérablement, de façon naturelle, le nombre des maladies et des attaques de parasites.

Divisez votre terrain en quatre :
- parcelle n° 1 : plantez les légumes-graines (haricots nains, pois, fèves…) ou un engrais vert (lupin, trèfle, vesce…).
- parcelle n° 2 : plantez les légumes-feuilles (cardon, céleri à côte, chou pommé, cresson, épinard, laitue…). 
- parcelle n° 3 : plantez les légumes-racines (betterave, carotte, navet, radis, pomme de terre, poireau…)
- parcelle n° 4 : plantez les bulbes (ail, oignon, échalote…), les légumes-fleurs et les légumes-fruits (aubergine, brocoli, chou-fleur, concombre, tomate, courge, melon, piment…).

En faisant se succéder correctement les légumes à un même emplacement chaque année, on offre aux plantes suivantes les éléments nutritifs laissés par les précédentes.

 

jardinier bio

 

L'ANETH, L'AMI DES SEMIS

Quelques graines d’aneth plantées à côté de vos semis à croissance longue (carottes…) accélèreront et donneront naturellement de la vigueur à vos plantations. Cette plante méditerranéenne, cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses graines très aromatiques, se rapproche du fenouil par son odeur et ses propriétés, d'où ses noms de "fenouil bâtard" ou "faux anis". Ses fleurs sont très appréciées des abeilles. Il parfumera merveilleusement vos plats de poisson et vos salades.  

 

MARIAGES VERTS

Dans la nature, certaines plantes de familles différentes évoluent ensemble favorablement : elles s’entraident en développant des résistances aux maladies et aux parasites, et elles stimulent leur croissance réciproque. Ainsi par exemple, la carotte repousse la teigne du poireau, et le poireau la mouche de la carotte (alternez des rangs des deux légumes). Mais d’autres mariages sont possibles :
- aneth, coriandre, épinard, laitue, menthe, œillet d’Inde, romarin, sariette, sauge, thym, tomate contre les altises des choux, navets et radis.  
- bourrache, cosmos, menthe, œillet d’Inde, romarin, sauge, thym contre la piéride du chou.
- ciboulette, coriandre, raifort contre les doryphores de la pomme de terre.
- œillet d’Inde et souci contre les nématodes de la tomate.
- capucine contre les pucerons sur les tomates.

 

Si vous désirez jardiner autrement, rendez-vous sur le site www.jardiner-autrement.fr