Ville de Conflans-en-Jarnisy

www.conflans-en-jarnisy.com 
 

 

Et les obstacles furent nombreux


Au fur et à mesure que la commune s'apprêtait à résoudre les problèmes de nouveaux obstacles se dressaient.

 Les problèmes rencontrés  Les réponses apportées
 La commune est petite et pauvre

Enrichir la commune

- Maîtrise des dépenses
- Désendettement
- Création de la zone commerciale

 

 L'habitat est souvent dégradé et insalubre

Etablir un diagnostic

- Acquérir la maîtrise foncière

- Démolir les immeubles vétustes et réapproprier  l'espace (Banlieue 89,...)

La commune est inondée régulièrement

-Demande d'une étude pour des retenues d'eau en Meuse (cette demande a été étudiée mais n'a pas abouti)

- Reconstruction du pont (avec une section plus importante)

- Achat des immeubles inondables

- Transfert du foot au stade des Hauts de Conflans

La commune supporte une circulation très importante (RN3,...)

- Création d’un giratoire place Aristide Briand afin de fluidifier la circulation
(19 000 à 25 000 véhicules par jour)

- Interdiction de la circulation des poids lourds (sauf livraison)

- Création de la rue René Descartes pour :

- désenclaver le quartier « logis conflanais » et le Clos Robert Schuman composé de 26 maisons individuelles pour personnes âgées
- améliorer la sécurité des automobilistes de la résidence du 22, rue de Verdun (20 logements)

- Aménagements de sécurité dans les trois quartiers de Conflans (plateaux surélevés, zone 30,…)

- Aménagement de sécurité avenue de la République et rue Jean Jaurès

- Création d’un giratoire au carrefour de la rue de Verdun et la rue Albert Lebrun pour fluidifier le trafic

- Aménagement du carrefour rue du Moulin (nouveau feux, marquage au sol,...)

La législation s'est durcie :
- la loi sur l'eau du 3 janvier 1992

 

En 1991, la commune était prête à engager ses travaux. Un premier schéma d'aménagement global de la commune avait été établi avec l'aide du cabinet SEPRA

- La commune a préparé un dossier loi sur l'eau avec l’agence EST INGENIERIE fin 2005 et après réalisation de toutes les études et relevés a déposé auprès du Préfet un dossier de demande d’autorisation de reconstruire en centre ville le 6 juillet 2006

- Une enquête publique a été réalisée fin 2006 et le commissaire enquêteur a rendu son rapport le 26 novembre 2006

- Le préfet après avis de la direction départementale de l’agriculture et de la forêt et du conseil départemental de l’environnement a autorisé le remblai de 4 plates-formes en centre ville le 30 avril 2007

- Avant tout commencement de travaux, la commune devra enlever
25 000m3
de terre derrière la Mère Eglise le long de l'Orne et, pour ce faire, la commune a procédé à l'acquisition des terrains en question (négociation des deux derniers terrains en cours)

Le plan de prévention des risques inondation (PPRI) a été adopté

- Le plan de prévention des risques (PPR) trouve son origine dans la loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l'environnement et dans la loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques naturels et à la réparation des dommages

- Le 28 janvier 2002, la Direction Départementale de l'Equipement et de l'Agriculture (DDEA) est missionnée par le Préfet pour élaborer le PPRI

- En 2007, la commune a refusé un atlas des zones inondables à l’échelle 1/10 000. En effet, la commune a estimé que l’échelle était trop imprécise ce qui aurait lésé de nombreux propriétaires. Une seconde cartographie a donc été réalisée à l’échelle 1/500 et a reçu l’aval du Conseil Municipal

- En 2009 la commune a contesté l’inondabilité de certaines zones et a dû faire réaliser des études pour convaincre les services de l’Etat.

- Après plusieurs années de négociations avec les services de l’Etat, le PPRI a été validé par le Préfet le 27 janvier 2010

- Depuis le 27 janvier 2010, date d’approbation du PPRI par le préfet, nous savons exactement où la commune aura le droit de reconstruire et quelles seront les règles à respecter.

Une grande partie de l'avenue du Général de Gaulle est classée en zone d'affaissement progressif:
- les constructions sont interdites

- La notion de PPRM a été introduite dans l’article 94 du Code Minier par la loi du 30 mars 1999

- Le préfet a prescrit l’élaboration du PPRM le 23 juin 2006 et a décidé la mise en application par anticipation du PPRM le 23 janvier 2008

- Le PPRM a été modifié le 23 avril 2010.

- Le PPRM pour être définitivement validé a été mis à l'enquête publique en décembre 2010

- En fonction du plan de prévention des risques miniers (PPRM), la commune doit revoir ses projets

- Le PPRM définitif devrait être approuvé en 2011

 La reconstruction du pont par le Conseil Général était une bonne décision:
- 3 ans de travaux

 - La commune a profité de ces travaux pour construire des quais qui serviront à l'aménagement des futures plate-formes

- Ce nouveau pont a diminué l'impact des inondations au Logis et en centre-ville

La communauté de communes du Jarnisy est créée en 2002 :
- La taxe professionnelle est désormais perçue par la CCJ. La
   commune perçoit une compensation bloquée depuis 2002. La
   progression de nos ressources est compromise.

 - La commune n'ayant plus de progression de ses ressources doit, plus que jamais, maîtriser ses dépenses pour financer son développement

Le mur du parc d'Apremont est dégradé

 - Réalisation d'une étude géotechnique en 2002 pour diagnostiquer l'état du mur (uniquement sur la partie accessible)

- Réalisation de sondages complémentaires en 2010 rendus possibles par la politique d'acquisition des immeubles

- Interprétations des résultats de ces études en 2010;  remise d'un rapport avec des préconisations techniques à mettre en oeuvre

- Derniers sondages à venir 

 Les normes sont de plus en plus contraignantes

- Les normes accessibilité pour les personnes handicapées (largeur des trottoirs, bateaux, accès de plain pied pour les équipements publics,…)

- Les normes de sécurité (porte anti-panique, porte coupe feu, …)

- Les normes énergétiques

- Les normes électriques (bâtiment Mairie-Ecole,...)

 Les bâtiments publics avaient besoin de rénovation

L'entretien du patrimoine communal (bâtiment, voirie, espaces verts,...)

- Réhabilitation totale de l'Eglise sur 3 ans

- Création d'une salle d'évolution à l'école maternelle Jacques Prévert et aménagements intérieurs (éclairage, isolation,...)

- Modernisation intérieure et extérieure de l'école primaire Paul Bert  (accès par la rue de Verdun, construction de classes, préaux, peinture, menuiseries extérieures, rangements,...)

- ...

 

 Les attentes des habitants sont toujours plus importantes
 

Le Conseil Municipal s'efforce chaque année de répondre aux demandes exprimées:

 - Aménagements dans les quartiers (parking, aire de jeux, aménagement de sécurité,...)

- Services nouveaux (cantine,...)