Ville de Conflans-en-Jarnisy

www.conflans-en-jarnisy.com 
 

Ballades découvertes

  1. Le Parc d'apremont
  2. Ballades au départ de conflans et dans le jarnisy

 

1.  LE PARC D'APREMONT

 

Remarquable parc de quatre hectares, écrin de verdure situé au coeur de la ville, le parc d'Apremont est un lieu de détente et de promenade apprécié des habitants.

 

Un peu d'histoire
Se promener au fil des saisons
En préparation

 

 

Un peu d'histoire :

 

L'histoire et l'aménagement de ce parc boisé sont intimement liés à ses racines médiévales, puisque l'origine de cet espace remonte jusqu' au Haut Moyen Age.

 

  • En 995, Jean d'Apremont fit construire un château qui surplombe la rivière.
  • 1250 : creusement des fossés (visibles encore aujourd'hui).
  • Jusqu'à la révolution, ce parc appartenait aux descendants de la famille d'Apremont.
  • 1636 : le château est rasé. La plate-forme sur laquelle s'élevait le bastion resta en friche jusqu'en 1708.
  • 1708 : le fermier général des domaines de Lorraine cède les terrains au sieur Denis Constant de Conflans.
  • Acquise ensuite par Charles Salmon, avocat, puis par Marguerite Dupuis, veuve de Jean Nicolas Salmon, et ses enfants, la propriété qui comprenait l'ancienne "maison des Voués" et ses dépendances, le Parc et la maison de maître de la rue du Moulin, fut vendue le 2 mars 1813 à Jean Maubert, Lieutenant - Colonel des Cuirassiers du Régiment du Roy, originaire d'Angers, et adjoint au Maire de Conflans durant cette période.
  • Le 16 janvier 1920, la "Dame Maubert", alors propriétaire, vend l'ancienne maison des Voués à la Direction Régionale de l'Administration Départementale de la Police. Mais elle reste propriétaire du parc et de la maison de maître de la rue du Moulin qu'elle habite. 
  • Avant la guerre de 1939-1945, le parc et la maison de maître sont devenus propriété du médecin-général Pierre Delporte. D'où le nom de "parc Delporte" utilisé couramment jusqu'en 1988.
    Le pigeonnier (cf. photo à droite) dont les vestiges sont encore présents dans le parc abritait encore quelques volatiles.
  • Des combats eurent lieu dans le parc durant la dernière guerre et des soldats furent enterrés le long du chemin de croix comme en atteste une croix non loin du grand mur surplombant la rue du Général de Gaulle.
  • A sa mort, après la guerre, la veuve Delporte fit don du parc à l'évêché de Nancy.
  • En 1974, alors que des promoteurs immobiliers envisageaient d'acquérir le parc, Jean-Pierre Maubert, alors conseiller municipal, intervint auprès de l'évêché de Nancy pour que cet espace boisé, ancien siège de la Chastellerie et prévôté de Conflans, soit acquis par la commune.
  • En 1975, le conseil municipal, présidé par son maire, Paul Pross, a voté à l'unanimité l'acquisition de ce parc désormais rendu public.
  • En 1984, la municipalité y fait réaliser d'importants travaux d'aménagements :

    • chemins,
    • consolidation des talus,
    • remblaiement des tranchées creusées en 1939 dans le cadre de la "defense passive",
    • débroussaillage,
    • reboisement,
    • restauration des murs d'enclos.
  • En 1988, par décision du conseil municipal, il fut appelé "parc d'Apremont", du nom du premier seigneur de Conflans, bâtisseur du château.
  • En 2008, la municipalité a fait procéder à l'abattage d'arbres morts.

   

Source : les renseignements de l'historique proviennent des archives départementalres de la Moselle et ont été communiqués par Daniel Gondelbert, historien.
 
 

Se promener dans le parc au fil des saisons :

 

  Automne :

L'épais tapis de feuilles d'érables et de hêtres transforme les pas  en une musique qui ravit les oreilles des promeneurs. Les écureuils préparent leurs réserves de noisettes dans les nombreux noisetiers sauvages du parc. Les marcheurs silencieux peuvent observer : Merles gris, Mésanges bleues, Mésanges charbonnières, Moineaux ou  Sittelle Torchepot mangeant des graines, des vers et des insectes. Les enfants collectionnent les marrons, les pommes de pins et de cèdre.

 

Hiver :

Les pins maritimes sont fièrement dressés face aux chênes, marronniers et acacias. Alors que le manteau neigeux a déjà fondu dans les rues de Conflans, les prairies du parc sont encore couvertes d'un blanc manteau lorsque la neige est au rendez-vous.

 

Printemps :

C'est le temps des nidifications. Les grands arbres centenaires du parc sont autant de refuges pour tous les oiseaux qui y construisent leurs nids. La nuit, les promeneurs nocturnes peuvent apercevoir des chauves souris qui chassent les insectes volants. Les sources nombreuses dans les coteaux et dans le parc se remettent à couler vers la rue du moulin et les deux platanes plantés à l'entrée du parc (circonférence de 3 m 50).

 

Eté :

Les épais feuillages des arbres apportent la fraîcheur aux citadins qui viennent flâner sur les bancs et dans les allées. Tandis que certains regardent la vue sur le centre de Conflans, d'autres jouent aux boules. Les enfants quand à eux réinventent le monde avec un morceau de bois transformé en épée et un fourré aménagé en château fort.

 

Etude

La mairie vient de faire réaliser une étude sur le parc d'Apremont (inventaire des essences, projet de remplantation, etc.) à la société Weil Paysage. Un travail qui sera présenté prochainement aux habitants de Conflans.

 


  parc 1

  parc 2

 

pigeonnier sous la neige
  PARC 3

 
parc sous la neige


PARC 4






 

 

retour haut de page

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

2.  BALLADES AU DEPART DE CONFLANS ET DANS LE JARNISY

 

La boucle Conflans-Labry : une petite balade pour se mettre en forme

Voici une des balades favorites des randonneurs du Jarnisy : la boucle Conflans-Labry, un tour de  6 km, bien agréable, puisqu’il traverse tranquillement champs et espaces boisés

Au départ de Conflans, empruntez l’avenue de la République en direction d’Abbéville. A la sortie de Conflans, un chemin sécurisé de 700 mètres de long, en gravier calcaire fin, a été aménagé le long de la route. Attention, ce chemin est réservé à l’intention exclusive des marcheurs. En effet, il n’est pas du tout conçu pour supporter le passage des vélos, mobylettes, motos, quads et autres engins motorisés, qui abîmeraient le revêtement compacté. Ceux-ci devront continuer à rouler sur la route.

Lorsque vous arrivez en haut, tournez à droite sur la petite route qui longe le bois de Labry. Poursuivez sur cette route tranquille qui serpente à travers champs pendant 3 km, puis vous arrivez au cimetière militaire allemand 14-18 de Labry. A la hauteur de la chapelle Saint-Roch et de la ferme du Vieux-Colombier, tournez à droite, puis au rond-point de l’église de Labry, revenez sur Conflans".

 

Autres parcours de randonnée dans le Jarnisy

Randonner dans le Jarnisy ? : rien de plus facile ! Le Jarnisy bénéficie de quatre sentiers de randonnée validés par la Fédération Française de Randonée Pédestre. Elles sont également inscrites au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnées Pédestres (PDIPDR).

3 boucles sont totalement dans le périmètre de la CC du Jarnisy :

- La boucle du Jarnisy (Jarny- Moncel, Doncourt, Bruville, Ville-sur-Yron)

- La boucle des 4 Horizons (Ville-sur-Yron)

- La boucle des 3 rivières (Puxe, Jeandelize, Boncourt, Conflans, Friauville).

Le territoire est également traversé par le Sentier de Grande Randonnée Pédestre (GRP) de Metz à Madine qui utilise une partie de la boucle du Jarnisy.

Ci dessous vous pouvez télécharger les tracés relevés par les services du Conseil Général de Meurthe et Moselle.

 

 BOUCLE DES 3 RIVIERES         15 km - durée : 3 h 30

 BOUCLE DES 4 HORIZONS       9 km - durée : 2 h15

 BOUCLE DU JARNISY              15,5 km - durée : 3 h 45

CHEMIN RANDONNEE

 randonneurs

 
 


retour haut de page